X

Dernière d’une geisha

Composé de contes et influencé par les formes du zen, ce spectacle nous offre une parenthèse délassante au pays du Soleil Levant.

Une geisha avait très peur de mourir. Elle faisait toujours le même rêve : dans une forêt dense, fuyant la tombée de la nuit, elle glissait dans un gouffre et se réveillait en sursaut pendant la chute. Mais un soir, le rêve avait changé. Au matin, elle était devenue toute blanche, « comme dans le rêve. » Et elle ne vieillissait plus.

... Libérée de sa peur de mourir, elle est prisonnière de l’éternité. Pour conjurer le sort, elle joue Hiki-Iwai – la dernière d’une geisha – abandonne tous ses kimonos, tous ses accessoires, tout ce qui fait d’elle une geisha, et raconte une dernière fois les histoires qu’elle a raconté toute sa vie, des contes zen.

 

Intentions

Nous sommes invités à une cérémonie traditionnelle japonaise qu’on appelle Hiki-Iwai, la dernière représentation d'une Geisha, sa cérémonie d'adieu à sa vocation de Geisha. Une cérémonie recréée pour le spectacle, influencée par les formes du zen, notamment l’habit et les sons (tambour japonais, cloches etc.). Le zen a considérablement influencé la culture japonaise : les jardins, la cérémonie du thé, la calligraphie et le sumi-e, le haïku, l’architecture, la cuisine ou encore le théâtre Nô et la danse Butô. Ici, ce sont les contes qui serviront de  support  dramatique.  Pour  chaque histoire, on entend le rythme  singulier  et  les  ruptures  théâtrales.  On y trouve toujours à la fin un retournement de situation, un événement inattendu qui peut laisser perplexe, plus encore que dans nos contes traditionnels. C’est le propre du zen : piquer l’esprit, nous rappeler à cet instant présent sacré et changer de point de vue pour mieux voir, comme le théâtre met en scène des situations qui bousculent nos croyances et nos certitudes. Les sujets abordés sont multiples : l’avidité des hommes, le sens de la vie, l’écart entre un point de vue et la réalité... [...] Thomas Dardenne

EN (SA)VOIR PLUS

Production Compagnie Koan Création soutenue par le Théâtre du Cloitre – scène conventionnée de Bellac, Graines de rue / Bessines, Théâtre Expression 7 / Limoges

AUTOUR DU SPECTACLE

Voir le détail

Avant la représentation, dès 15H, on parlera méditation Zen – Zazen avec Hosetsu Laure Scemana, maître zen et responsable de l’enseignement au Centre Zen de Limoges. Une "Causerie" sous forme de conférence intitulée "Zen, un regard neuf sur le monde". A 16H, on vous convie à une dégustation de thés japonais sélectionnés par le magasin bio Cannelle Citron (Montmorillon - 86). Vous pourrez également découvrir la sélection d'ouvrages sur la thématique de cette journée, sur le stand de la petite librairie nomade “Lir’Ambulant’' installé dans le hall du théâtre.

 

Ecriture et mise en scène Thomas Dardenne

Interprétation Emilie Maréchal

Création lumière et son  Sébastien Budria

Achetez vos places

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS

05 55 60 87 61
info@theatre-du-cloitre.fr

THÉÂTRE DU CLOÎTRE

Association Bellac sur Scène
Rue Gérard philipe
87300 Bellac
Haute-Vienne • Limousin

LETTRE D'INFORMATION

RÉSEAUX SOCIAUX

Retrouvez toutes les actualités de l'association, du festival…

Dailymotion Facebook Le blog