X

Rester dans la course

Une autofiction tragicomique

Les hommes se distinguent par ce qu’ils montrent et se ressemblent par ce qu’ils cachent. Paul Valéry

S’inspirant tout à la fois du monde du sport, des écrits de Virginie Despentes, du film On achève bien les chevaux, de l’expérience intime de la comédienne, le spectacle part du réel pour écrire une fiction consolatrice, déroulant les tribulations d’une quarantenaire, looseuse magnifique qui révèle sans détour ses difficultés pour rester dans la course. 

" Il y a deux ans, nous étions deux artistes taraudées par un furieux désir de parler de notre bagarre acharnée pour rester dans la course. Parler de cette impossibilité de cocher toutes les cases, de répondre aux multiples injonctions de notre société néo-libérale ultra connectée. En cours de route – de course – ma partenaire a fait un burn out. Je me suis retrouvée seule avec la certitude qu’il fallait continuer. Mais comment ? Faire de cette interruption un nouveau chemin : écrire une fiction à partir de cette réalité vécue. Raconter toutes les courses de la vie.

La course pour :

Ne pas être un loser, un raté, un has been, un rien

Vieillir sans ce que ça voit

Rester cool, tendance, dans le move

Être aimé, populaire, choisi, liké

Gagner sa vie

Être en bonne santé, sportif, épanoui, joyeux, performant

Être serein, zen, bienveillant, résilient

Avoir le bon corps, le bon look, le bon mec, la bonne meuf, les bons enfants, la bonne déco, le bon style, les bonnes photos de vacances, réussir, montrer qu’on réussit.

Mentir, mentir, mentir.

Les tribulations d’une quarantenaire qui révèle sans détour ses difficultés pour rester dans la course.

Un exercice de nudité et d’autodérision pour questionner le mensonge permanent de la représentation de soi.

Une histoire singulière traversée par celle d’autres figures, qui elles aussi, essaient de rester dans la course.

Une tentative consolatrice de partager l’extrême difficulté que représente le fait d’être vivant.e."      Marilyne Lagrafeuil

 

Début octobre, la compagnie sera accueillie en résidence artistique au Théâtre du Cloître pour la création de ce spectacle.

EN (SA)VOIR PLUS

Partenaires : Pronomade(s) en Haute Garonne – CNAR / La Mégisserie – Scène Conventionnée de Saint Junien / Scène Nationale d’Aubusson / Théâtre des Quatre Saisons – Scène conventionnée de Gradignan / M270 – Centre Culturel de Floirac / L’Odyssée – Scène conventionnée de Périgueux / OARA (résidences hors les murs + bourse à l’écriture dramatique) / DRAC Nouvelle Aquitaine / Région Nouvelle Aquitaine / Département de la Corrèze / Commune de Chamboulive / La SPEDIDAM

AUTOUR DU SPECTACLE

Avant la représentation, à 18h30 dans le hall du Théâtre, apéro-décodage « l’injonction au bonheur, faut-il rester ou arrêter la course ? ».

Garderie enfant à 19h45. Pour les enfants, séance ciné-garde, le service garderie du Théâtre du Cloître.

Interprétation, mise en scène et écriture Marilyne Lagrafeuil

Collaboration artistique Alexandre Doublet

Assistanat mise en scène Aurélie Bidault

Création musicale et interprétation Sébastien Chadelaud

Scénographie – costumes Cécilia Delestre

Création lumière Emilie Cerniaut

Technicien son Pierre Fleygnac

Photo © Pierrick  Aubouin

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS

05 55 60 87 61
info@theatre-du-cloitre.fr

THÉÂTRE DU CLOÎTRE

Association Bellac sur Scène
Rue Gérard philipe
87300 Bellac
Haute-Vienne • Limousin

LETTRE D'INFORMATION

RÉSEAUX SOCIAUX

Retrouvez toutes les actualités de l'association, du festival…

Dailymotion Facebook Le blog