X

Le garçon qui ne parlait plus

Quel monstre hante la forêt interdite ? 

Tout commence comme un conte de fées : Ovide et sa maman s’installent dans une nouvelle ville… Si elle est enthousiaste, son fils est un peu « grognon »… 

Pourtant, cette ville semble tellement accueillante. Coupée du reste du monde, elle fonctionne selon un principe inédit. Il s’agit d’une « Happycratie » : ici, pas de tristesse, de mélancolie, de punition, ni de gros mots ou de colère. Tout le monde doit être heureux et le montrer. 

C’est un peu trop pour Ovide qui, bientôt entouré de ses nouveaux camarades de classe Zélie, Mira, Canard, Rödd-le-silencieux, décide de désobéir et de partir à la recherche de tous les ronchons de la ville qui, justement, ont tendance à disparaitre…

Un spectacle sur le passage si difficile de l’innocence à la lucidité de l’état du monde.

“Le vieux monde se meurt, le nouveau est lent à apparaître. Et c’est dans ce clair-obscur que surgissent les monstres” Antonio Gramsci 

Une fable contemporaine

Thomas Gornet - Alban Coulaud - Février 2019

Cela pourrait se passer chez nous. Ou chez vous. Ici. Ou un peu plus loin.
On dirait que ce serait un village. Un village avec une mairie, une école, des commerces. Et une forêt. C’est souvent grâce aux forêts que naissent les contes.
Dans ce village, il existe une malédiction et un monstre. Chaque année, les citoyens et les citoyennes qui se sont mal comportés sont avalés par l’Arbre de la Sagesse. Un arbre aux branches maléfiques qui désignent les élus
lors d’une cérémonie à laquelle assiste tout le village..
Rödd, un enfant de 10 ans, ne parle plus. Depuis qu’il a réussi à s’échapper de l’arbre malfaisant. Il n’est pas devenu muet, non. Il se tait. Comme si sa naïveté s’était envolée. Comme si son innocence s’était perdue.
Il faudra l’arrivée d’un nouvel enfant, rebelle et insolent, pour tenter de mettre un terme à la fatalité qui frappe le village et faire retrouver la parole au garçon qui ne parlait plus.
Dans cette fable contemporaine et décalée, racontée par trois comédiens autant manipulateurs que narrateurs, les monstres ne sont pas forcément ceux que l’on croit…

Accueil plateau et soutien financier Theâtre du Cloitre - Bellac ; la Guéretoise de spectacle - Guéret ; La palène - Rouillac ; Arthéphile ; Le Bouffou théâtre à la coque - Hennebont ; Le Tas de sable, ches panses vertes – Amiens ; La mégisserie – Saint Junien ; Bourse d’aide à l’écriture et apport en co-production et soutien à la diffusion OARA – office artistique région nouvelle aquitaine. La compagnie ONavio est conventionnée par le Ministère de la culture / DRAC nouvelle aquitaine et la Région nouvelle aquitaine.

AUTOUR DU SPECTACLE

Parcours d'éducation artistique et culturelle avec l'école des deux tilleuls à Peyrat-de-Bellac, intitulé "Ma parole, même pas peur !" Projet animé par la photographe Miss V.

texte Thomas Gornet

mise en scène Alban Coulaud

avec Elise Hôte, Paul Eguisier, Nadine Béchade

scénographie, costumes & dessins Isabelle Decoux 

direction technique, programmation, pure data, lumière et régie Simon Chapellas

musique originale Christophe Roche 

marionnettes Judith Dubois 

production, administration Hania Jaafri, François Prudhomme 

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS

05 55 60 87 61
info@theatre-du-cloitre.fr

THÉÂTRE DU CLOÎTRE

Association Bellac sur Scène
Rue Gérard philipe
87300 Bellac
Haute-Vienne • Limousin

LETTRE D'INFORMATION

RÉSEAUX SOCIAUX

Retrouvez toutes les actualités de l'association, du festival…

Dailymotion Facebook Le blog