X

Parpaing

Dans ce spectacle d’une nudité et d’une beauté autobiographiques rares, C’est un Nicolas Petisoff bouleversant que les bellacon-ne-s sont amenés à (re)découvrir.

Il m’arrive quelque chose d’improbable. Le jeudi 19 septembre 2017, ma famille biologique me retrouve et je découvre un frère et une soeur. Moi l’enfant qui me pensais unique, qui me définis par une vie déjà chargée en rebondissements, je découvre un passé et une mère « fillemère » forcée à m’abandonner à la naissance ; elle avait 17 ans 1⁄2, elle vivra avec ce poids et cette douleur jusqu’à sa mort.

À qui les secrets de famille font-ils du bien ?
C’est l’histoire d’un gosse et de sa vie qui prend ses racines dans la lowmiddle- class, en bordure de zone industrielle. En 2017, cette vie vacille et les dédales de la construction s’effondrent sur ses certitudes. Le gosse qui a grandi découvre d’autres fondations : sa famille biologique. De ce choc, celui qui est passé du statut d’adopté à « retrouvé » déroule les étapes de la construction d’un être, un fil rouge à suivre entre ses identités multiples.

Dépassant les clichés, réparant ses fêlures, Nicolas Petisoff se livre avec générosité et touche juste. Il ne cache rien de ses dérives, de ses blessures. Une sorte de visite intérieure : de Limoges à Rennes, en passant par Toulouse, il se construit, s’assume, se libère de ses fantômes. Il se raconte en traversant les évènements qui ont marqués la construction de son identité (son adoption, sa famille adoptive, l’alcoolisme et la tentative de suicide de son père, le mariage pour tous, son métier, ses ami.e.s, etc.) et offre ainsi un hymne à la tolérance, entraînant le public avec lui sur le chemin de la résilience, de l’acceptation de soi.

« Parpaing montre un homme qui fait de la phrase de Nietzsche sa devise. « Deviens ce que tu es ». C’est un surgissement après les obstacles, sans esprit de vengeance pour autant – il n’y a pas de coupable désigné pour ces obstacles. Nicolas Petisoff en prenant sa propre expérience pour matière théâtrale renonce à régler ses comptes avec les autres ou avec lui-même sur la scène »
Wanderersite

« Une phrase peut résumer en partie les questions que pose Nicolas Petisoff : « À qui les secrets de famille font-ils du bien ? » Le titre, inspiré par les murs du pavillon provincial, en dit long aussi sur la pesanteur familiale. Mais ce n’est pas triste pour autant. Que ce soit autobiographique ou pas […] Une poésie du quotidien ».
Libération

« Il convoque son chaos intérieur et l'ordonne, le construit, l'agence avec bienveillance et compassion, avec une telle précision que cette dentelle de mots provoque irrémédiablement ce que beaucoup viennent chercher au théâtre et dans l'art en général : de l'émotion.
Parfois avec colère oui, mais sans en vouloir à personne et avec une telle justesse que ça nous touche profondément. Chacun peut faire sienne cette quête d'origine, thème intimiste ici mais pourtant bien universel ».
La Provence

Bellac se trouve au cœur de cette création, premier pas d’une « trilogie des monstres », engagée depuis 2019 au CDN de Normandie. Venez découvrir pourquoi, et assister à une mise à nue qui a bouleversé le public de La Manufacture pendant tout le mois de juillet avignonnais.

AUTOUR DU SPECTACLE

Restez un peu plus longtemps sur votre siège :

Bord plateau à l’issue du spectacle, avec l'équipe du spectacle.

 

Achetez vos billets

 

Concepteur, auteur, comédien : Nicolas Petisoff

Musicien, compositeur : Guillaume Bertrand

Direction d’acteur : Emmanuelle Hiron

Collaborateur artistique, régisseur son, régisseur lumière : Denis Malard

Construction : François Aubry

Création lumière : Benoît Brochard

Conseil en écriture : Ronan Chéneau

Production : 114 Cie / Nicolas Petisoff

Production : déléguée CPPC – Centre de Production des Paroles Contemporaines

Co-Production : CDN de Normandie-Rouen, Théâtre L’Aire Libre, DSN Dieppe Scène Nationale, L’Unijambiste Cie. Soutiens Festival Art et Déchirure (Rouen), Festival Mythos (Rennes), CCR – Les Dominicains de Haute-Alsace (Guebwiller), Au Bout du Plongeoir (Tizé), ATP des Vosges (Epinal), Festival Fragment(s) - la Loge (Paris).

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS

05 55 60 87 61
info@theatre-du-cloitre.fr

THÉÂTRE DU CLOÎTRE

Association Bellac sur Scène
Rue Gérard philipe
87300 Bellac
Haute-Vienne • Limousin

LETTRE D'INFORMATION

RÉSEAUX SOCIAUX

Retrouvez toutes les actualités de l'association, du festival…

Dailymotion Facebook Le blog